Lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar


Nos missions

Ekipa valo ahitana ny Mbc Atsinanana, Sbc Vakinankaratra, Dtsc Analamanga, Usf Matsiatra Ambony, Asb Itasy, Ngb […]. Saingy noho ny andro ratsy, nahemotra izay fidirana izay, niandrasana andro tsara : tsy misy rahona, mazava volana, onjan-dranomasina maivana, rivotra malefaka nahafahana nilatsaka amina elonaina. Voalohany indrindra, tokony ho mailo isika. Nohitsiny  fa tena betsaka loatra ary tena sarotra ny andinindininy sy ny dingana tsy maintsy […]. Io toe-tsaina io mihitsy anefa no niova sy potika, […]. Fifananana tontosaina any Tsiroanomandidy, nanomboka ny 1 jona lasa teo. Isa roa ny nanelanelana ireto […].

Voarohorohy ho mpamatsy fitaovam-piadina ny dahalo…: Apostoly mitaky ny hamoahana ny namany Une manière, visiblement, d'ouvrir les yeux de Hery Rajaonarimampianina sur la réalité toute crue de son impopularité. Personne, dans ce régime, n'est plus totalement cleanDe son côté, le Communiqué du Conseil du Gouvernement, la veille, continue d'adopter un ton franchement hostile à l'endroit des meneurs du mouvement populaire de la place du 13 mai.

Après avoir rapporté que les 73 députés leaders de la manifestation réclament désormais la démission de Hery Rajaonarimampianina, le communiqué de soutenir que « … tout ceci dévoile que ce mouvement politique ne se rapporte plus à une séance d'infirmations sur les dispositions des lois électorales, comme ces Députés de l'opposition l'ont annoncé, mais est carrément attenant à des opérations de déstabilisation du régime en place et à un coup d'Etat »,  avant de continuer : « un constat qui a amené  les autorités compétentes à renforcer davantage les mesures prises pour que la Capitale, et la Nation en général, ne soient de nouveau confrontées à des actes de pillage et d'incendies.

Auparavant, on aura remarqué que les appels au dialogue lancés durant le weekend dernier par le président du Sénat, Rivo Rakotovao, et le Premier ministre, Solonandrasana Olivier ont été violemment contredits par la teneur du discours du Chef de l'Etat du dimanche qui s'ensuivit ainsi que celle du Communiqué du Conseil des ministres du lendemain. La presse pro-régime, pour sa part, semble avoir reçu pour consigne de diaboliser à l'extrême le mouvement du parvis de l'Hôtel de ville, non seulement en vue de l'affaiblir mais aussi pour exacerber l'antagonisme afin de couper court à toute possibilité de dialogue.


  • Les actualités à Madagascar du Jeudi 26 Avril !
  • mampiaraka silamo Fianarantsoa Madagaskar?
  • Uploaded by;
  • fety mampiaraka ao Tuliara Madagaskar?
  • rabenalisoaRavaliteraJean1_MG_DNR_09.

A tout ceci, il faut ajouter la rumeur persistante selon laquelle certains membres du Gouvernement, des modérés vis-à-vis de la situation, envisageraient déjà de démissionner mais ils n'ont pas encore pu aller jusqu'au bout de leur décision. La raison de cette tergiversation serait que ces « colombes » sont tenues en respect par des « faucons », lesquels évoluent aussi bien au sein du Gouvernement que dans l'entourage proche de Hery Rajaonarimampianina.

L’Agence officielle de promotion des investissements à Madagascar

Ce qui signifie que, personne dans ce régime, n'est plus totalement « clean » pour avoir, à un moment ou un autre, trempé dans les magouilles Hvmesques. La Rédaction. Comme annoncé, les 73 parlementaires de ce mouvement ont effectué une marche depuis le parvis de l'Hôtel de Ville d'Analakely vers Ambohidahy hier. En parallèle à leur demande de démission de Hery Rajaonarimampianina, ils ont déposé une requête aux fins de déchéance du Président de la République auprès de la Haute Cour constitutionnelle HCC. La non mise en place de la Haute Cour de justice est le motif premier évoqué par les parlementaires.

Ces derniers tablent sur l'article de la Constitution qui dispose que : « Afin de respecter le prescrit constitutionnel, le Président de la République, dans un délai de 12 mois à compter de son investiture, invite les Instances compétentes à désigner les membres qui composeront la Haute Cour de justice afin de procéder dès l'expiration de ce délai à l'installation de la Haute Cour de justice ».

La même disposition constitutionnelle indique que: « Toute partie justifiant d'un intérêt peut saisir les institutions compétentes de demande de sanction en cas de carence ». A 9 mois de la fin du quinquennat de Hery Rajaonarimampianina, cette haute instance judiciaire n'est toujours pas opérationnelle. Faut-il pourtant noter que tous les membres de l'organe ont été désignés, à l'exception de celui proposé par le Haut conseil de la démocratie et de l'Etat de droit HCDED. Ce Haut Conseil n'a pas pu être opérationnel jusqu'ici et n'a pas pu désigner son représentant car le Chef de l'Etat avait pris son temps avant de signer, il y a un mois seulement, le décret de nomination de ses membres.

En ce qui concerne le Président de la République, exceptionnellement, l'instance compétente est la HCC qui serait autorisée à prendre les sanctions qu'aurait pu prendre la HCJ si cette dernière avait été installée. Pacte de responsabilitéDeuxième motif évoqué par les députés : le pacte de responsabilité. Rappelons que la non mise en place de la HCJ était un des motifs de la proposition de résolution de mise en accusation aux fins de déchéance du Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, votée par députés au mois de mai Une demande que la HCC avait rejeté le 12 juin estimant que  « pour le Président de la République, il existe une obligation de moyen et non de résultat aux termes de l'article alinéa 1er de la Constitution ».

Main navigation

Dans l'article 5, de sa décision rejetant la mise en accusation du Chef de l'Etat, l'instance d'Ambohidahy avait également indiqué que : «  - Les institutions de la République œuvrent en faveur d'un pacte de responsabilité, garant du bon fonctionnement de l'Etat, dans le cadre de la Constitution en vigueur ». Aucune précision n'avait été donnée sur les contours de ce pacte de responsabilité qui, du reste, n'a pas vu le jour jusqu'ici. Rien n'a d'ailleurs changé dans les pratiques anticonstitutionnelles des tenants du régime.

La Constitution précise pourtant dans le dernier alinéa de l'article que « les arrêts et décisions de la Haute Cour Constitutionnelle sont motivés ; ils ne sont susceptibles d'aucun recours. Ils s'imposent à tous les pouvoirs publics ainsi qu'aux autorités administratives et juridictionnelles ». Près de trois ans après, la décision relative à la résolution de mise en accusation du président de la République n'est pas appliquée… En tout cas, la balle est une fois encore dans le camp de la HCC de Jean Eric Rakotoarisoa, dont la décision sur la conformité ou non à la Constitution des lois électorales, source des revendications des députés pour le Changement, reste attendue.

Tratra teo am-pivarotana rongony tao Tanambao fahadimy Toamasina izy.

Welcome to the Committee on Open Government

Tsy vao izao fa efa ela nanaovana ity asa ity ilay renim-pianakaviana saingy izao kosa vao tratra. Marobe ireo olona manjifa sy fanaterany rongony ao Toamasina. Rongony vao saika haterina mihitsy ity tratra tany aminy ity. Tratra niaraka taminy koa ireo mpiray tsikombakomba aminy. Araka ny vaovao avy any Mananara Avatra, tafakatra sivy ny olona maty voatifitry ny zandary, ny asabotsy lasa teo. Nisy fotoana niala tany ny fianakaviana ary namonjy ny toby. Naratra mafy io mpiasa io ka maty telo andro taty aoriana.

Miofana momba ny arohevitra ny tanora mba ho lasa mpitondra fiovana

Nandre izany ny zandary avy ao Mananara ka nidina tany an-toerana hizaha ifotony ny raharaha sy hanao fitsirihana ny razana. Nitaky ireo olona ireo ny hanolorana azy ireo ilay mpamono saingy nilaza ireo zandary fa tsy mbola hita ny mpamono. Teo no nitranga ny olana, ka nahatonga ireo resabe manodidina ity raharaha ity.

Mbola tsy hita ilay mpampiasa io, ary milaza ny zandary fa efa mikaroka azy. Vao avy naka vola Tonga teny an-toerana ny zandary, saingy tsy hita ireo jiolahy. Mandeha ny fikarohana azy ireo. Mitaraina ny olona kanefa efa manao izay ho afany ihany ny  mpitandro filaminana. Tsy mahagaga raha nilaza ireo mpitolona eny Analakely fa tokony halefa hanenjika jiolahy sy dahalo ireo mpitandro filaminana marobe fa tsy hiandry eny an-toerana fotsiny.

Natahotra ny tompon-trano ka raikitra ny adivarotra. Natao ny vela-pandrika ka noraisim-potsiny izy telo lahy.

Nandritra ny famotorana azy ireo no nahafantarana fa miaraka tsiroaroa izy ireo rehefa manao ny asa ratsiny. Christopher Milligan, omaly. Tsy ny fisavoritahana no hahatafavoaka ity firenena ity. Efa mitsidika indray izao ny Sadc…. Hanao tondrozotra indray, dia hiara-kitantana…? Mikorontana ny firenena, rehefa tsy izy no mandray andraikitra; milamina ny firenena, rehefa izy no mandray andraikitra.

Tsy mahita vahaolana hafa aho, afa-tsy izy nomena andraikitra hampanaja ny lalàmpanorenana.

13 mey : GSIS nitifitra olona tamin’ny« fusil à pompe »

Matoa misavoritaka toy izao ny raharaha, tsy hajaina ny lalàmpanorenana. Misy zavatra be dia be tsy ara-dalàna. Efa nanatitra ny fitarainany tany izao ireo depiote mpanohitra noho ny kolikoly avo lenta. Mbola tsy hihetsika ihany ve ny HCC? Hitam-poko hitam-pirenena io, fa tsy hoe misy fombafomba diso arahina. Sao lasa tsy misy hasiny sy dikany ary fotony ny fitsarana. Raha vao mihemotra ny fifidianana, satria tapitra ny fe-potom-piasana: tetezamita no eo. Iza no milaza fa ho iray na roa volana izany fa tsy an-taony? Vao mainka ho sahirana eto isika, raha vao tetezamita io.

Rehefa tonga ny korontana, tsy azo atao ny fifidianana: tetezamita izany…. Mba mieritrereta ihany ary jereo ny vahoaka! Ny taranaka no ho fadiranovana eto. Raha mbola tsy matoky ny fitondrana ny vahoaka, tsy misy fampihavanana eo. Tsy fampihavanana ny Malagasy fa fampihavanana politika na fivavahana, angamba, no hatao?

Rehefa matoky ny fitondrana ny vahoaka, mihavana ho azy ny Malagasy. Rehefa milaza ny HCC fa tsy araka ny lalàmpanorenana io lalàm-pifidianana io: mangina avokoa ny rehetra. Tsotra ary azo atao izany. Mihazakazaka ny raharaham-pirenena. Tsy sanatria ka ho fanapahan-kevitra vao mainka hampitombo sy hampikatso ny firenena anaty  krizy lalina  mandritra ny fotoana maharitra  indray  izany  », hoy  izy. Eo koa ny tokony  hifampihaino. Hahay hihaino  ireo kandidà  nifaninana  ka mety ho lasa mpanohitra, manana  hevitra tsara.

Niantso ny  vahoaka koa ny tenany mba hahay manavaka ny fanehoan-kevitra  mamaly ny hetaheta ho fotoana maharitra.


  • .
  • Near West Dating Near Madagaskar?
  • ;
  • mampiaraka aminny zokiolona Antananarivo Madagaskar?
  • Global links - MG.

Miaina ny anio noho ny vola kely. Aoka isika hisaina  sy  hanavaka ny lalana sy ny  hevitra politika hitondrana ny firenena,  mamaly ny tombontsoantsika vahoaka  », hoy ny Rohy. Notsiahiviny fa  mandalo fotoan-tsarotra tokoa  ny  firenena ary mbola anaty fihetseham-po ny maro. Mametraka fanjakana tsara tantana sy demokratika  », hoy izy. Le développement de la crise malgache inquiète les partenaires internationaux.

Les tentatives de définir le statut des fokontany dans la législation et la réglementation

A cet effet, il a été décidé de dépêcher «de toute urgence» son envoyé spécial en la personne de Joaquim Chissano, ancien Président de la République du Mozambique, «en vue de faciliter le dialogue national visant à décrisper les tensions politiques et de dégager un consensus autour du processus électoral ». Sauf que le gouvernement a voulu décider autrement en faisant adopter des textes scélérats. Il semble que les deux camps ont choisi de camper sur leurs positions respectives.

Samy anio hariva avokoa ireo. Ho marobe ihany koa ny tarika hanafana izany : Larry Browe avy any Etazonia , Andry Ravaloson, The voices of God VOG , Voahirana Andriambelo, Silo, Nully Ratomosoa ary i Rolf sy Imiangaly. En ce temps de crise, les Malgaches ont besoin de communier avec Dieu. Les portails seront ouverts à partir de 12 heures.

Et chez nous? Pour plaire à un électorat, les méthodes varient à travers les siècles. Mais on retrouve des constantes : «Le pouvoir est fragile, donc inquiet, donc hésitant, donc incohérent, donc fragile ». Lisons donc avec lui Les singes et les glands qui montre que «le pouvoir est méprisant et [que] ce pouvoir ne va pas sans une certaine habileté». Alors je vous distribuerai quatre glands le matin et trois le soir.

lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar Lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar
lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar Lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar
lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar Lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar
lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar Lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar
lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar Lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar
lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar Lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar
lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar Lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar
lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar Lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar
Lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar

Related lalàna momba ny fampiarahana aminny fanjakana ao Antananarivo Madagaskar



Copyright 2020 - All Right Reserved